Bonus d'épouse : ils sont fous

- - Dernière réponse : -L0Lock-
Messages postés
6600
Date d'inscription
dimanche 10 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2018
- 6 janv. 2016 à 00:57
Bonjour,
Dans la lignée de nos chers amis américains, je viens de lire ça : http://www.journaldesfemmes.com/societe/magazine/1324691-new-york-bonus-d-epouse-femmes-au-foyer-remuneration/
En gros on précise en se mariant que la femme aura un "bonus" si elle est une bonne mère et qu'elle tient bien sa maison. Depuis quand on paie les gens pour de l'amour ??
C'est moi ou ce n'est pas normal du tout ??
Perso j'hallucine, pas vous ?
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
29096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
14 juin 2019
3
2
Merci
Bonjour,
Qui des deux, de l'homme ou de la femme, est le plus à blamer ?

Je crois que ça met au grand jour et à la vue de tous une chose qui est de l'ordre du privé malgré tout.
Personne n'a forcé ces femmes à se marier avec "un maître de l'univers" (ni a rester "bonne mère au foyer") ; elles sont sensées (et sensée être sensée) l'avoir fait par choix et avoir également fait le choix de ne pas exploiter (financièrement) leur matière grise qu'elles avaient jusque là développée si on se fie à leur niveau de connaissance, culture et de diplome mais de vivre au "dépend" de leur époux.
En privée, elles sont en droit de "réclamer" ce qui leur semble juste : est-ce que cela est un bonus ? Et est-ce que cela devrait sortir de la sphère privée ? Est-ce que cela devrait être mis noir sur blanc ? certainement pas !

Après, effectivement, si cela devient un courant de société et que le machisme fait apparaître des conditions pour l'obtention de compensation dans le couple, on est très loin de l'idée du mariage (et de l'Amour). Mais est-ce une démarche qui vient de l'homme, ou est-ce une demande qui vient de la femme ?

Mais encore, une fois, personne ne leur à forcé là main pour se marier ni pour signer (et vouloir ces conditions ?) : s'il y avait au départ un intérêt à se marier, il en résulte, au final, le même intérêt pour le rester ; on était déjà très loin de l'Amour.
C'est stipulé dans un contrat, les deux parties le signent : qu'y faire si c'est sur cela que repose leur union, leur vie ?
Je ne crois pas que ça soit payer pour de l'amour, s'il n'y en a pas au départ ; je verrai plus cela comme une simple ascension sociale que l'on cherche à rémunérer de surcroit. Je ne trouve pas l'attitude de l'homme qui l'accepte correct mais pas plus celle de la femme qui l'accepte aussi.
On est dans le cliché : il est riche, elle est jolie (on peut le supposer) et chacun tire partie de son potentiel mais il n'y a, encore une fois, pas d'amour la dedans.

Ce qui est sur, c'est que la cage dorée a des barreaux bien acérés grace à ce type de comportement. Un verre qui traine, pas de prime, trop de dépense, pas de prime, Un 8/20, pas de prime : bonjour le chantage sur le pliage de chaussette ;-)
Les américains qui aiment présenter leur pays comme celui dans lequel chacun peut réussir (financièrement) viennent encore de le prouver ;-)

_________________________________________________________
L'humour est la clé de voûte de la conscience.

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 4721 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de noctambule28
Messages postés
15136
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 juin 2019
88
0
Merci
Bonjour,

Les "maîtres de l'univers" n'obligent pas la candidate au mariage, à accepter ce type de contrat.
Elles sont loin des 35h /semaine et n'ont aucun congé.
N'est ce pas un moyen de faire reconnaître leur travail au foyer, comme l'aurait souhaité de nombreuses épouses de commerçants français, ayant travaillé auprès de leur époux toute leur vie, s'occupant, éduquant et gérant les enfants, sans être déclarées, sans aucun salaire, sans retraite... et sans aides sociales ?
Vous dites : En gros on précise en se mariant que la femme aura un "bonus" si elle est une bonne mère et qu'elle tient bien sa maison.
Dans le texte est dit : "Ces femmes au foyer reçoivent ainsi une compensation financière pour récompenser une bonne gestion du budget familial ou la réussite scolaire des enfants, comme un cadre supérieur se verrait récompensé pour ses résultats professionnels".
C'est un choix.
noctambule28
Messages postés
29096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
14 juin 2019
3 -
Qu'elle perçoive de l'argent de leur époux, elle-même ne travaillant pas (au sens "employé"), je trouve cela normal, ce qui l'est sans doute moins, dans un couple, c'est que ce soit au résultat !
bonne gestion du budget familial ou la réussite scolaire des enfants

Si elle gère mal, elle gère pas, si elle est nulle en éducation, on prend un prof privé mais à cause de tout cela, l'être aimée^^n'aura pas sa prime de résultat....euh, là, je disjoncte un peu si je me mets à la place de la femme...ou je divorce mais je ne suis pas "l'employé de maison."

Et le mec, vu qu'elle est nulle, il aurait pu en choisir une autre.

Et franchement, il va falloir qu'il l'évalue pour savoir si il lui donne une prime ? ou on fait appel à qui ?
Le principe, je trouve cela loufoque, la mise en pratique plus encore.
imagine7
Messages postés
15136
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 juin 2019
88 -
Nous avons du mal à nous imaginer(même moi !) dans un tel contexte, puisque ce n'est ni notre culture, ni notre éducation. Nous favorisons les sentiments et le respect du compagnon ou du conjoint.
Nous pouvons considérer que la candidate épouse, est embauchée si elle répond aux critères de l'emploi. Cette femme diplômée des plus grandes universités devrait être assez lucide pour comprendre les termes du contrat (élaboré par le couple), en imaginant sa vie maritale et ses sentiments et en se projetant dans son avenir.
Heureusement, cela ne touche que les couples des quartiers très chics de New York, dit l'article ! (cela doit se passer ailleurs aussi)
Ce que je trouve absolument dommage, que ces femmes diplômées choisissent ce genre "d'emploi" au lieu d'exploiter les richesses de leurs longues et hautes études pour être utiles à la société, à l'entreprise, à la recherche, à l'innovation, etc...
Nous n'avons pas les mêmes valeurs.
Avec les américains, rien ne m'étonne et ça, dans tous les domaines.
Commenter la réponse de imagine7
Messages postés
6600
Date d'inscription
dimanche 10 février 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2018
0
Merci
Mes parents ont tout esquivé alors?
Comptes bancaires joints pour commencer (c'était fait le jour même du mariage en mairie), la mère restant au foyer jusqu'à ce que son dernier né soit au collège et repartant faire son travail qu'elle aime tant.
Donc, forcément, ils ne se posent même pas la question de l'argent : les deux membres inséparables du couples travaillent pour leur foyer (et non pour eux-même) à des postes différents. Le papa travaille pour apporter l'argent, la môman (j'aime ce mot ^^ ) travaille pour faire tourner la baraque, et les deux s'occupent d'élever les sales gosses que nos sommes (enfin... étions).
Il n'y a pas de situation de dépendance de la femme à l'homme ou de l'homme à la femme, ils sont en couple (marié par serment, engagement de fonder un foyer et de le tenir aussi longtemps que la vie le leur permet). Tels les deux engrenages d'un moteur faisant tourner la baraque. Si l'un d'eux ne peut plus faire son travail, l'autre devra le faire ; et les enfants sont là aussi, ils peuvent très bien participer à faire tourner le foyer dès qu'ils en sont capables.

Mais bon, il parait que cette vision du mariage et du foyer est dépassée, bonne qu'en histoires racontées par les arrières grands parents de la gran'mère...

Et puis bon, je suis un "jeune et c*n" de 19 ans né avec internet au bout des doigts... Je suis sensé penser que le mariage et le divorce sont aussi vénals que le statut "en couple avec macnin(e)" sur facebook, qu'il faut faire l'amour parce-qu'on a des "pulsions naturelles" et pas parce-qu'on s'aime et qu'on s'est engagés à être fidèles, Et aussi que les "vieux et fous" sont c*ns, plus c*ns que moi... Enfin si je me réfère à la pensée médiane de mes contemporains proches...
Bon, une heure du mat faut que j’arrête les nuits blanche aussi.
Commenter la réponse de -L0Lock-