L'envol des adolescents

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 6 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2015
-
FinDHeR
Messages postés
34
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 novembre 2015
-
Se n'est pas toujours facile de devoir envisager de quitter ses parents, cela peut rendre malade les jeunes. Surtout si les liens affectifs sont très intense...! Comment m'améliorer ça ? Je suis moi-même personnellement toucher par le sujet, le fait de m'imaginer loin d'eux me rend malade.

2 réponses

Messages postés
34
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 novembre 2015
4
C'est sure.

Néanmoins, il est bon d'avoir les sms, le stylo, le papier, les mails, ah!, et les appels téléphoniques, qui ont beaucoup évolué depuis.

Les parents, la famille, c'est important!!!

Au plaisir

Talk to you soon, BeLinDa-coco

Take care
Belinda-coco
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 6 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2015
17
Heureusement que la technologie est plus avancé ! :))
FinDHeR
Messages postés
34
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 novembre 2015
4
Okay,

Je vais faire un effort pour écrire en français
Messages postés
16199
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 janvier 2020
88
Bonjour
On peut avoir un être cher a coté de soit et le sentir lointain, mais on peut avoir un être cher a des milliers de kms et pourtant si proche. Le sentiment, le ressenti et les moyens d'aujourd'hui rendent les distances très courtes. A tout moment on peut entrer en contacte avec son proche, avec cela, ça atténue la distance et rapproche par le coeur.
Bien entendu, il faut que l'oiseau apprenne aussi a vivre sans ses parents car sinon il ne pourra pas lui même créer son nid, les contactes peuvent être moins fréquents mais les sentiments demeurent.
Si les sentiments sont toujours la, les distances resteront toujours insignifiantes, et les rencontres que plus fusionnelles.