Dépression et excitation ? [Fermé]

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 3 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juillet 2020
-
Messages postés
36292
Date d'inscription
jeudi 12 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 août 2020
-

Bonjour,

Je suis ici pour me confier sur un sujet sensible, je profite donc de mon anonymat pour venir en parler ici.

J'ai été dépressive pendant un peu plus de 3 ans, avec des périodes de rechutes. 

Dût en grande partie à la solitude, l’harcèlement, la violence physique et verbale, les attouchements, les agressions, me faire tromper par mon ex...

Il m'a fallut beaucoup de temps pour apprendre à aimer de nouveau, y compris moi-même,

à faire confiance aux autres, aussi bien en amitié qu'en amour... 

Je ne sais pas si je peux m'en vanter, mais je suis plutôt douée pour lire les expressions rapides de faciès sur le visage des personnes, qui durent généralement quelques secondes. Donc, je sais en général rapidement à quoi "pense" la personne en face de moi lorsque nous parlons. C'est souvent peu agréable, encore plus lorsque je manque de confiance en moi, et envers les autres.


Malgré tout, je m'en suis toujours sortie, seule. Mes parents sont au courant de mon  harcèlement, en partie. Ils m'ont beaucoup aidée, et je ne les remercierais jamais assez.

Mais ils ne sauront jamais le reste, afin de protéger le peu de "dignité" qu'il me reste à leurs yeux.


Je vis depuis plus d'un an avec mon conjoint. Contrairement à mon entourage, il sait tout, y compris les attcouhements. J'ai tout avoué un jour, sous l'alcool, et la fatigue de devoir constamment me sentir vulnérable.

J'ai eu une rechute récemment, là ça va mieux, mais sincèrement, je pensais vraiment en finir.

Ce n'est pas la première fois que je fais des recherches, pour en finir. Que je regarde mes médicaments sans cesse du coin de l'oeil en me demandant si c'est douloureux. Que je me mutile sans vraiment sentir la douleur physique, mais en ayant beaucoup plus mal mentalement parlant.

Mon conjoint a sû me consoler et trouver les mots pour me réconforter. Je suis très attachée à lui, peut être trop, car je sais que si je le perds, je perdrais tout. 

Je sais aussi que je ne pourrais plus jamais aimer, et avoir confiance en qui que ce soit à nouveau, définitivement.

Et, depuis plus d'un mois, j'ai sans cesse envie de lui faire l'amour.


Pas par excitation, mais parce que ça me donne l'impression qu'on est attaché à moi.

Parce qu'on me voit tel que je suis, comme une femme, et pas une "victime".
Aussi parce que c'est le seul moment où je sens que j'ai le contrôle sur moi, et ma vie.


J'aimerais beaucoup me débarasser de cette habitude, car ça n'a rien de bon pour le corps en soit, et mon conjoint n'en a pas tout le temps envie non plus, ce qui est normal...


J'en avais envie de temps en temps avant, environ une à deux fois par semaine, ce qui est déjà pas mal...
Maintenant j'y pense tous les jours. Je ne suis pas déprimée, mais pourtant je ressens un ennui profond pour tout et n'importe quoi, seul le fait de faire l'amour me distrait, et encore...
 

Que faire ? Est-ce que vous êtes déjà passées par là ?

Je suis un peu perdue, je sens que j'ai besoin d'aide, sans savoir ce qui pourrait m'aider. Je suis bien entendue ouverte à la discussion. 

 

Merci de m'avoir lue, en espérant avoir des retours :)


Bonne soirée

1 réponse

Messages postés
36292
Date d'inscription
jeudi 12 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 août 2020
384

Bonjour

 

Tu t'es trompé de forum. Tu dois poster sur le Forum Santé stp.
Clique sur le mot bleu.

 

;)


--