Est-ce un pervers narcissique ? Je suis perdue je souffre

Fermé
Lolaa1234 Messages postés 1 Date d'inscription dimanche 18 décembre 2022 Statut Membre Dernière intervention 18 décembre 2022 - 18 déc. 2022 à 09:28
Radinoz Messages postés 8096 Date d'inscription vendredi 17 juillet 2020 Statut Contributeur Dernière intervention 26 janvier 2023 - 18 déc. 2022 à 10:04

Bonjour à toutes et tous,

mon histoire est assez complexe j'ai vraiment besoin de conseil sans me juger s'il vous plaît. 

J'ai rencontré mon ex compagnon en 2009. Ça a été le coup de foudre nous étions très jeune 17 et 20 ans. Cependant, il avait créé un faux compte au départ pour me tester sur ma fidélité. Puis, il m'avait demandé de supprimer mon compte Facebook car il y avait des hommes sur le compte. Ce que j'ai fait sans me poser de questions. Souvent lors de dispute il me coupait au nez dès que je l'appelais. Il est allé se renseigner auprès d'une connaissance commune sur mes relations passées en me faisant la gu**** à chaque fois qu'il apprenait quelque chose qui le deplaisait. Mais notre histoire continuais petit à petit. Nous étions en étude donc pas de possibilité de s'installer. Le temps est passé et au fur et à mesure des années je souhaitais que notre histoire évolue. Je lui demandais de s'installer ensemble de vivre notre vie de couple. Il me disait tout le temps bientôt bientôt bientôt j'entendais ça chaque année. En 2015, nous ne vivions toujours pas ensemble car il ne me souhaitait toujours pas. Je suis tombée enceinte. Je lui en ai parlé et il a décidé pour moi que l'IVG était la meilleure solution. Censément qu'on ne pouvait pas assumer un enfant. Par amour, j'ai décidé d'écouter sa parole et j'ai avorté. Pour lui ce n'était pas grave c'était un fœtus ce n'était pas un bébé de toute manière il n'avait pas de conscience... Aucune empathie j'ai vécu cette période de ma vie comme une blessure intense. Je ne pouvais même pas en parler à ma famille par honte. Quand je lui en ai reparlé quelques années plus tard il m'a dit mais attend autant c'était faux tout ça autant tu n'étais même pas enceinte (en plus il me prend pour une dingue)
Je pense que depuis cette période je lui en veux énormément mais impossible d'échanger avec lui, il a toujours raison et rien n'est grave quand cela me concerne. En 2019 après presque 11 ans ensemble et avec recherche active de logement on réussit à trouver un logement (avant cela nous en avions visité 2 qui ne lui convenait pas donc refus) nous signons, le jour suivant il fait visiter ses parents et ce même jour le logement ne lui plaît plus, il déteste l'intérieur enfin lors de la visite il l'avait bien vu. Donc il ne voulait pas y vivre ... Arrive mars 2020 le confinement donc ultimatum car il préférait rester chez ses parents que de vivre dans ce logement avec moi. Au final il est tout le même venu voyant que j'étais à bout. Quelques mois plus tard une dispute éclate à cause de sa mère qui n'arrête pas de parler à ma belle sœur sur mon dos, je l'apprends et j'en parle à mon compagnon qui appelle sa mère en disant comme ça tu parles sur le dos de... Et sa mère qui insulte au téléphone ta folle hystérique quelle retourne dans sa famille de merde. Il m'a rien dit de ses paroles vis à vis de moi et c'était moi la fautive. Tout est retombé sur mon dos. À savoir que j'ai dû m'excuser pendant des années auprès de sa mère qui me faisait des misères mais c'était ee.qui avait toujours raison. (Mais par amour pour lui je me rabaissais auprès de sa famille) 
À savoir que depuis 2018 je suis punie pour je ne sais qu'elle raison il ne souhaite plus venir dans ma famille. Je vais à tous les repas de famille seule parce que monsieur a décidé qu'il ne voulait plus voir ma famille pour aucune raison. Sauf qu'à chaque fois ses parents se debrouillaient pour organiser un repas le même jour que ma famille afin que je doive choisir entre ma famille et la belle famille. Je choisissais toujours son côté délaissant le mien et ne donnant que des miettes de moi à ma famille. À force de m'accrocher à une histoire comme ça mais pourtant très amoureuse de mon compagnon je me suis laissais séduire par une ancienne connaissance de lycée avec qui j'ai parlé pendant des mois pour au final le revoir. Je suis donc passée à l'acte de l'adultère en étant très mal dans ma vie mais avec une telle emprise que je ne me sentais pas capable d'en parler à mon compagnon. J'ai continué sur une double relation. Un soir je suis rentrée avec 1h de retard et mon compagnon très énervée a pris mon téléphone et l'a explosé sur le sol à double reprise. J'ai eu très peur mais je n'ai rien dit. Il est parti de la maison. Il revenait et repartait car c'était rabibochages er disputes constantes donc entre temps forcément je continuais mon adultère. Cela me faisait très mal mais d'un autre côté je me sentais libre de toutes ses années passées à ne pas pouvoir choisir ou avoir de liberté avec lui. En effet, il me contrôlait beaucoup sur mes fréquentations (tel et tel amis n'est pas fréquentable) puis venant aussi à dire que ma famille était une famille de merde pour potentiellement me couper d'eux petit à petit. Au passage ma famille l'a jamais insulté et la toujours bien reçu, chose que je ne peux pas dire du côté de la sienne mais j'ai toujours fait l'effort pour lui de venir tout de même malgré des insultes reçues de la part de sa mère. Après 6 mois d'adultère je tombe enceinte... De qui ? Je ne sais pas. Au fond de moi je savais que c'était de mon compagnon par rapport à ma période d'ovulation mais aussi probablement une forte envie que ce soit lui le père car cela aurait été très grave auprès de ma famille d'admettre que je le trompais et après 12 ans de relation d'être enceinte d'un autre homme que personne ne connait... J'avais très peur de lui avouer er au bout de deux semaines je lui dis que j'ai un retard de règle il me dit ah non mais dans tous les cas tu te sois d'aller avorter je ne suis pas prêt, ça ne va pas entre nous ces derniers temps donc tu vas avorter. Il ne me laisse une fois de plus pas le choix. Sauf que je ne voulais pas aller avorter une fois de plus sur sa volonté j'ai donc gardé ce bébé ne sachant pas qui était son papa. J'en ai parlé à mon amant qui lui était en couple marié et avec deux enfants (en couple et marié je l'ai su en juillet 2021 soit après 9 mois de fréquentation j'étais moi enceinte de 3 mois). Mon ex compagnon m'a donc abandonné durant 4 longs mois afin de me mettre en pression psychologique (j'ai une peur énorme de l'abandon suite à l'abandon de ma mère durant mon enfance) mais j'ai tenu bon. En août, voyant que je n'étais pas allée avorter il est revenu. Pendant ces 4 mois d'abandon il m'envoyait des messages "alors tu es allée avorter" "alors tu en es où ?" "Si tu veux me récupérer il va falloir aller avorter" lorsque le délai légal fut dépassé je recevais des menaces, des insultes. Quand il est parti il m'a vidé l'appartement il a repris toutes ses affaires il m'a coupé internet (seule chose qu'il payait dans le logement au passage). Il a payé 4 mois avec moi à moitié et tout le reste je payais le loyer entièrement seule et les charges seule. Il participait à la moitié des courses (sa moitié quoi) 
Il n'avait jamais de sous selon ses dire mais un crédit de voiture à 400 euros une bonne place ... Mais pas d'argent pour partager une vie à deux. Jai vécu ses mois d'abandon a pleurer tous les jours j'étais probablement punie pour l'adultère. J'ai coupé également avec mon amant pour au final le fréquenter de nouveau. Mon amant savait la vérité que ce bébé pouvait être de lui ou de mon ex compagnon. Il a tout de même tenu à rester avec moi et me soutenir. 4 mois après mon ex compagnon revient et me dit qu'il voulait voir comment ça allait se passer tous les deux avant l'arrivée du bébé. Il est revenu mais ne m'a pas aidé ni financièrement ni physiquement, il n'est venu à aucune échographie. Il me mettait dans le doute de venir pour l'accouchement. Au final il est tout de même venu à l'accouchement mais bon de manière forcée je pense pour faire bonne figure. À l'hôpital il n'est venu me voir que 1h sur toute la période. Je restais seule et fatiguée avec notre fils. Au passage, nous ne savions toujours pas s'il était de lui ou de mon amant. Mais il ne savait pas ma vérité. Mon amant est venu me voir à l'hôpital plus que mon compagnon c'est moi qui lui disait de ne pas rester. Mon amant a pris une maison pour que nous puissions vivre ensemble. Il savait que mon ex compagnon était revenu vivre dans l'appartement commun mais ne savait pas qu'on essayait de retenter tous les deux mais ça se passait mal car je pensais à mon amant. J'étais perdue entre mon bonheur et le fait de devenir maman d'avoir des responsabilités, d'avoir le regard négatif de ma famille sur la situation le jugement la critique, j'avais envie de ne plus penser sauf que n'agissais très mal des deux côtés. Je laissais de l'espoir d'un côté (mon amant) je voulais retenter avec mon ex compagnon (malgré sa méchanceté et son abandon car il avait et a toujours une grosse emprise sur moi). Il a choisi le prénom du bébé sans me demander. Il a dit pour moi tu me l'as imposé donc je choisis son prénom. Je n'ai rien dit. En mars, trois mois après la naissance de notre fils il m'impose encore ses choix : pour ton anniversaire c'est soi moi soi ta meilleure amie. Je vais faire l'effort avec tes grands-parents de venir à ton anniversaire mais je ne veux pas voir ta meilleure amie. Grosse dispute il fuit le domicile et donc ne participe pas à mon anniversaire et ne me le souhaite même pas. Il est encore parti 4 mois se réfugier chez ses parents. Me laissant seule avec notre fils. à ce même moment nous apprenons mon amant et moi que le bébé est au final vraiment de moi compagnon (test de paternité) Lui très déçu mais nous continuons notre relation. Au final, les mois passent. Je continue avec mon amant et mon ex compagnon revient 4 mois après sauf qu'en trois semaines à venir le weekend mon amant se pointe un soir où il est ici et mon ex compagnon apprend toute la vérité. Il m'insulte de tous les noms (en effet je l'ai mérité) mon manque de courage à couper l'une des deux relations a entraîné un tsunamis. Au final, le soir où il l'apprend il reste à la maison, je vais rejoindre mon amant chez lui nous discutons et je reviens à la maison le matin. Avant de rejoindre mon amant j'avais tenté de discuter avec lui mais je ne suis retrouvée face à un mur et des insultes. J'avais peur. Il repart chez ses parents et vient encore lorsque je suis au travail récupérer toutes ses affaires. On tente de s'expliquer deux trois fois mais chaque fois cela part en clash et chacun accuse l'autre. Au final, nous sommes en décembre. Il n'a vu notre fils que 4-5 fois depuis juillet. Il ne prend pas de ses nouvelles enfin si une fois par mois mais il me dit tu as intérêt de bien t'en occuper. Il ne participe pas financièrement. Il n'est pas présent. Il m'a posé un ultimatum : tu vas voir ton amant et tu coupes définitivement avec lui devant moi à ce moment là je tenterai peut être de te pardonner... Mais c'est pas sûr dans tous les cas mais c'est ça ou tu me perds définitivement tu as un délai jusqu'à la fin du mois. 
Durant toute cette période ça a été insultes, rabaissement, blocage sur les réseaux déblocages de son côté mais jamais une excuse jamais une explication pouvant ménager les deux côtés. Je suis le monstre et tout vient de moi. J'ai présenté mes excuses des deux côtés mais cela n'enlève pas le mal qui est fait. Je fais souffrir mon amant car il a fait beaucoup pour moi et je fais "souffrir" mon ex compagnon. Je mets souffrir entre guillemets car tous les signes me montrent que c'est probablement un PN mais je ne veux pas y croire ni le voir. Je suis une thérapie depuis quelques mois avec un psy. Son emprise est énorme mais je l'aime encore et je me vois retenter avec lui au dépend de mon amant qui a été vraiment très compréhensif avec moi sur tout le long. J'ai vraiment besoin de vos conseils mais sans jugement je suis déjà assez mal et au fond du trou. 

Je vous remercie. 
Bonne journée . 
 

1 réponse

Radinoz Messages postés 8096 Date d'inscription vendredi 17 juillet 2020 Statut Contributeur Dernière intervention 26 janvier 2023 30
18 déc. 2022 à 10:04

Salut

Poste plutôt sur le Forum Couple stp ; https://couple.journaldesfemmes.com/forum/

;)


0